La cavale de trente ans d’un assassin de la Camorra

Entre 1984 et 2015, Pascale Scotti, chef des assassins pour la mafia napolitaine, a réussi à échapper aux services italiens qui l’ont traqué sans relâche. Homme de l’ombre en Italie et en Tunisie, le fantôme s’est finalement fait attraper au Brésil.

Camorra Ulyces Camorra Ulyces
A 50 km au sud de Caserta, Naples est le berceau de la Camorra.© DR

Quand l’agent du SISMI – Servizio Informazioni e Sicurezza Militare (le service secret italien), réformé en 2007 – entre dans ce bar de Casoria comme chaque matin, le barman ne lui adresse pas un mot. Etrange, se dit-il. Après un bref coup d’œil à sa montre, il passe commande. «Comme d’habitude, merci.»

Appuyé au même comptoir, un autre homme attend son café. Le 007 l’observe furtivement. L’inconnu pose péniblement le bras droit sur le zinc en s’aidant de l’autre main. Et lui retourne le coup d’œil.

Ils se tournent en même temps, s’examinent un long moment. Et ils sourient tous les deux, tandis que la tasse de café monte lentement jusqu’à leurs lèvres. L’agent des services secrets l’a reconnu. Cela fait des années qu’il suit sa trace. Mais ce jour-là, hors de question de sortir les menottes.

«Il était clairement protégé par des gorilles armés», me raconte aujourd’hui le personnage principal de cette rencontre, désormais à la retraite. «Il aurait suffi que je mette la main à la poche pour me retrouver criblé de balles.»

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 0.50 CHF, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe