Le dernier voyage du paquebot (2/2)

© Jean-Claude Péclet
Fresque du Cervin, dans la salle du Buffet première.

En janvier 2016, le buffet de la gare de Lausanne a fermé ses portes pour deux ans de travaux. L'occasion de revenir sur son histoire centenaire au travers des portraits de celles et ceux qui ont fait tourner ce vénérable établissement et des archives électroniques de la presse locale.

Par sa situation géographique, le buffet de la gare de Lausanne a été le point de convergence non seulement des Vaudois mais de toute la Suisse romande. Durant un siècle, l’établissement a été un incroyable sismographe de tous les grands débats politiques et sociaux qui ont agité notre pays. Sa fermeture pour rénovation, en janvier 2016, a mis un terme momentané à cette existence vibrante. L’occasion de revisiter en huit tableaux la richesse de ce qu’a été cette vénérable institution.

Le Buffet a toujours été le point fixe de ceux qui n’ont plus d’autre endroit auquel se raccrocher. Il les attire naturellement, comme la lumière les papillons de nuit. Combien sont-elles, ces âmes esseulées qui errent de Chez Carmen au Pendolino? «Une quarantaine au moins», estime Augusta, la responsable de l’Eurocafé, qui connaît les habitudes de chacun. «Ici, on fait du social», dit-elle.

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 0.50 CHF, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe