Marie Paradis, la première femme qui a gravi le mont Blanc

Fuyant l'épidémie de choléra, Alexandre Dumas quitte Paris en mai 1832 pour se rendre en Suisse. De ce séjour, il rédigera ses célèbres Impressions de voyage en Suisse. Après Genève, Lausanne et Martigny, l'auteur arrive à Chamonix. Alexandre Dumas s’intéresse particulièrement à une conquérante des sommets, une femme hors norme: Marie Paradis.

Dumas Marie Paradis Dumas Marie Paradis
Plaque «Esplanade Marie-Paradis» à Saint-Gervais-les-Bains en Haute-Savoie.© DR

Fuyant l’épidémie de choléra, Alexandre Dumas quitte Paris en mai 1832 pour se rendre en Suisse. De ce séjour, il rédigera ses célèbres Impressions de voyage en Suisse. Après Genève, Lausanne et Martigny, Alexandre Dumas arrive à Chamonix. L’écrivain s’intéresse particulièrement à une conquérante des sommets, une femme hors norme: Marie Paradis (1778-1839).

En 1808 (et non en 1811 comme Dumas l’affirme), six Chamoniards, emmenés par le guide Jacques Balmat, sont rejoints par deux femmes qui veulent les accompagner. S’il renvoie Euphrosine Ducrocq, mère d’un enfant de sept mois, Jacques Balmat autorise cependant Marie Paradis à prendre part à l’expédition.

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 0.50 CHF, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe