Couverture Mook 33 Couverture Mook 33
Sept mook est un trimestriel disponible sur notre boutique en ligne et dans toutes les bonnes librairies et les kiosques de francophonie. © 

Dangereusement vôtre

Plongez dans les récits passionnants, mais aussi glaçants de notre nouveau magazine-livre spécial espionnage, et vous comprendrez pourquoi vous devez douter de tous et de tout. A commencer par votre gouvernement.

Si vous faites confiance à votre gouvernement, vous allez très certainement changer d’avis après avoir plongé dans les récits passionnants, mais glaçants sur le monde du renseignement que nous publions dans le 33e opus de notre Sept mook. Ou que nous mettons très régulièrement en ligne sur notre site sept.info.

Nos histoires inédites vous racontent les coulisses du pouvoir, démocratique ou non. Celui que protègent les femmes et les hommes de l’ombre dont la mission n’a rien d’impossible. Manipuler les opinions publiques, torturer des cibles ou tuer leurs ennemis… est leur quotidien.

En tant que média, notre ligne de défense face à ces machines à fabriquer des fake news reste de douter et de nous en tenir aux faits vérifiés et vérifiables. A l’image des récits que vous allez lire dans notre magazine-livre et qui sont le fruit de la longue immersion de Fabrizio Calvi dans l’univers interlope de l’espionnage, aussi fantasmé que mortel.

En parlant de mort, l’annus horribilis 2020 que nous venons de traverser aurait pu envoyer par le fond notre fragile embarcation. C’est votre soutien qui nous a permis de rester à flot durant la furieuse tempête provoquée par la pandémie, mais aussi, dans notre cas, par l’incurie de La Poste Suisse.

Le géant jaune a en effet égaré une partie de nos Sept mooks #31. Et s’il a reconnu son erreur, il n’entend pas nous dédommager alors que nous avons redistribué plusieurs centaines de mooks à nos frais. Un pur scandale qui trouvera, je l’espère, une issue favorable devant un tribunal.

Autre injustice: nous n’avons pas reçu un centime des millions de francs distribués en guise de soutien urgent aux médias suisses de la part des autorités cantonales et fédérales. On ne prête semble-t-il qu’aux riches dans notre pays… et aux quotidiens qui suivent les conférences de presse de nos gouvernements et en font des comptes-rendus.

Et pourtant, nous avons terminé l’année 2020 dans les chiffres noirs et poursuivons notre développement. Un petit miracle qu’encore une fois, nous vous devons. Vous êtes en effet, chères lectrices, chers lecteurs, toujours plus nombreuses et nombreux à rejoindre notre mouvement de résistance à l’infobésité. En vous abonnant, en abonnant vos amis, vos parents et en nous achetant en kiosques ou en librairies.

Votre confiance nous oblige à faire toujours mieux et à innover. La preuve avec le lancement de notre Prix Sept du photojournalisme suisse et de notre toute nouvelle collection, Les Cahiers de Sept, dont vous trouverez le premier numéro joint à ce premier Sept mook de l’année.

Ces histoires de poche, vendues sur la boutique de notre site sept.info et, à terme, en librairies, nous permettront de mettre en valeur autrement nos récits au long cours. Quant à nos projets de livre de journalisme littéraire et de podcast, mis en veilleuse au printemps, nous espérons bien pouvoir les finaliser cette année.

Vous l’aurez compris, nous ne chômons pas. Et ce d’autant moins que nous planchons en parallèle sur le programme de notre septième anniversaire. Anniversaire symbolique que nous fêterons en votre compagnie dès que la situation nous permettra de toutes et tous vous réunir.