Le rire du «Cheikh aveugle» (5/11)

Le 26 février 1993, un véhicule chargé de 680 kg de nitrate explose dans la tour Nord du Wolrd Trade Center. Le FBI prend alors conscience de la menace d’Al-Qaïda sur son propre sol. Emad Salem décide de reprendre son statut de taupe afin d’arrêter les coupables.

Blurred placeholder image Emad Salem 2-11
Afin de savoir si un attentat est halal (légitime) ou haram (péché), Emad Salem devait demander l’avis du «Cheikh aveugle». © Archives d'Emad Salem

Dans un petit appartement du New Jersey, le «Cheikh aveugle» suit de près l’évolution de la situation en Somalie. Il s’entretient régulièrement avec certains de ses hommes au Pakistan et s’enquiert du nombre de victimes américaines. Quand il y en a, il s’en félicite: «OK. C’est bien, c’est une bonne chose.»

Ses conversations téléphoniques sont désormais systématiquement enregistrées et traduites. Mais elles se tiennent en arabe et, parfois, les traducteurs du FBI ont du mal à suivre faute d’une culture djihadiste suffisante. Omar Abdel Rahman parle souvent de «la base». Il ne s’agit pas d’un lieu, comme le pensent les agents fédéraux, mais d’une organisation: Al-Qaïda.

Le cheikh suit de près les déboires de l’organisation, en pleine restructuration après son départ d’Afghanistan. En fait, Al-Qaïda est en sommeil, quasi à l’abandon.
– Y a-t-il des camps encore opérationnels? demande-t-il à l'un de ses correspondants au Pakistan.
– Non. A part le nôtre, il n’y a plus rien.
– Et s’il y a des gens qui veulent s’entraîner au Pakistan… Comment font-ils? Ce n’est pas bien.
– Non, ça n’est pas bien. Tout est fermé, même Al-Qaïda. Il n’y a plus rien, sauf pour les opérations spéciales.
– Bien, alors ce que je prépare est une opération spéciale.
– Si ça vient de vous, alors il n’y a pas de problème. 

Mais que prépare donc de si spécial le «Cheikh aveugle»?

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 50 cts, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe