Les traces invisibles de la guerre du Liban (3/3)

© Emmanuel Haddad
A l'heure actuelle, le «jardin du pardon», un projet soutenu par Alexandra Asseily et le Centre des Etudes Libanaises, est inabouti. Situé au coeur du centre-ville, il doit à terme recouvrir 2,3 hectares. Sur la photo, un participant de l'atelier accroche un bout de papier contenant un grief dont il souhaite se séparer sur une branche d'olivier.

Au Liban, la guerre est terminée depuis 25 ans. Mais de nombreux survivants sont prisonniers d'une guerre psychologique sans fin. Et rares sont ceux qui parviennent à briser le cycle de la violence pour en sortir.

Premier plan: une maison familiale, une allée ornée de fleurs épanouies, une grille ouverte sur la rue. Action. Bassem Fayad se dirige vers la grille et son chien le suit. Arrivé au niveau de la rue, impossible de faire sortir le quadrupède. Il a peur. Mais de quoi? Pour le quadragénaire aux cheveux hirsutes et aux yeux ternes, c’est évident: tel maître, tel chien.

L’animal a senti l’angoisse qui sclérose son propre quotidien. Il a flairé la peur qui, lui aussi, l’empêche de vivre sa vie. Les spectateurs découvrent les différentes facettes de cette anxiété dévorante tout au long du film autobiographique Diaries of a flying dog (Journal intime d’un chien volant), projeté lors du festival Beirut Cinema Days, le 19 mars 2015.

Après le générique de fin, Bassem Fayad monte sur scène pour répondre aux questions. Assise sur l’un des strapontins rouges, une femme âgée sanglote en silence. Sa voisine, émue, prend la parole: «Merci Bassem. Nous avons tous vécu des événements traumatiques pendant la guerre et nous les avons gardés avec nous jusqu’à aujourd’hui. Merci d’avoir mis des mots sur nos maux.»

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 0.50 CHF, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe