ZAD écologie ZAD écologie
Les agriculteurs soutenant la construction du barrage sont venus rejoindre et soutenir leurs collègues afin de contrer les opposants au projet, les «zadistes».© Frédéric Scheiber

ZAD comme… utopie (3/3)

Dans le sillage des ZAD de Notre-Dame-des-Landes et de Sivens, de nouvelles ZAD, ces «zones à défendre», ont été créées. Une bataille sans fin que les militants ont la ferme conviction d'avoir en partie déjà gagnée... Vraiment? Dernier épisode de notre reportage sur ces nouveaux lieux de lutte écologiste.

En réponse à la mort de Rémi Fraisse, le projet du barrage de Sivens est suspendu à la conclusion d’un accord entre toutes les parties. Zadistes, agriculteurs et experts se côtoient durant les longues réunions de travail au ministère de l’Environnement.

Arrêt du projet, statu quo ou réduction de la retenue? Pendant de longues semaines, le doute règne sur l’avenir de la vallée du Tescou. Le 16 janvier 2015, Ségolène Royal met fin au suspens et déclare que le projet initial n’est plus d’actualité.

Pourtant il y aura bien un ouvrage dans la vallée humide, mais réduit de moitié. C’est ce projet réévalué qui est adopté, le vendredi 6 mars, par les conseillers généraux du Tarn sous l’égide de leur président, Thierry Carcenac.

L’évacuation de la ZAD est alors quasi simultanée. Près de 600 gendarmes et policiers procèdent dans un calme relatif à l’expulsion de la cinquantaine de personnes encore présentes sur le site.

La suite de cette histoire est payante.

Abonnez-vous

Et profitez d'un accès illimité au site pour seulement 7.-/mois.

Je profite → Déjà abonné? Connectez-vous.

Achetez cet article

Nouveau: dès 0.50 CHF, payez votre histoire le prix que vous voulez!

Je me connecte → Paiement rapide et sécurisé avec Stripe