Cover 24 Cover 24
Sept mook est un trimestriel disponible sur notre boutique en ligne et dans toutes les bonnes librairies et les kiosques de francophonie. © Sept.ch SA​

Regardez, écoutez, humez, goûtez, touchez...

La différence du slow journalisme, celui que Sept pratique au quotidien et défend? il s’agit d’un exercice total, exigeant, lent, parfois périlleux, mais aussi infiniment humain puisque nos reporters sont des témoins de notre temps. Qu’ils sont curieux de leurs contemporains et de leur époque.

Regardez, écoutez, humez, goûtez, touchez. Plongez vos sens dans tout ce qui vous entoure. Soyez des éponges. Puis, prenez des notes, filmez, enregistrez, photographiez. Enfin, emmagasinez, compilez, analysez tout en doutant continuellement de tout et de tous. Aussi, et surtout, de vos propres conclusions. 

Quand je dois parler de mon métier et qu’on me demande d’expliquer ce qu’est le slow journalisme, l’ADN de Sept, sa mission et sa différence dans la grande famille de l’information, c’est ce que je raconte. J’ajoute souvent qu’il s’agit d’un exercice total, exigeant, lent, parfois périlleux, mais aussi infiniment humain puisque nos reporters sont des témoins de notre temps. Qu’ils sont curieux de leurs contemporains et de leur époque. Et qu’ils n’ont pas besoin d’experts pour le faire. Qu’ils sont vos yeux, vos oreilles, votre nez, votre bouche, vos jambes... 

Ce travail d’orfèvre du mot juste et de l’image forte, vous le retrouvez dans ce bijou qu’est notre 24e opus de Sept mook. Un numéro qui vous emmène à la découverte d’un monde en mouvement. Un monde de couleurs où le A est noir, le E blanc, le I rouge, le U vert, le O bleu. Un monde où les lettres comptent et pas uniquement les chiffres. Où leur musique dicte le rythme de nos narrations. Cette douce mélodie, c’est tout ce qui nous restera quand les robots auront remplacé les humains dans les rédactions et quand les GAFA auront terminé leur œuvre de destruction du paysage médiatique mondial au nom de l’argent, du clic et d’une «cool attitude» que n’aurait pas renié Orwell... 

Pessimisme? Non. Réalisme malheureusement. Alors préparons ensemble la résistance si je puis dire, et rejoignez-nous dans le collectif des amis de Sept dont la mission sera de réfléchir à la pérennisation de notre média et de mettre en œuvre une nouvelle gouvernance, sous la forme, pourquoi pas, d’une société coopérative sans but lucratif. 

L’appel que nous avons lancé dans le numéro d’été de Sept a reçu un accueil plus que favorable. Nous restons à votre écoute à l’adresse email [email protected]. Car cette liberté, celle que vous nous offrez en nous achetant en kiosque, en librairie ou sur notre site sept.info, est précieuse, mais fragile. Or nous voulons continuer à vous surprendre et à oser des mélanges de couleurs inédits, des notes dissonantes ou des chocs lumineux. Vous, comme nous, avons plus que jamais besoin d’arcs-en-ciel dans notre quotidien pollué de fast et de fake news. 

A l’image de Nancy Huston et Jean-François Haas, deux écrivains francophones reconnus, qui publient leur premier texte dans notre dernière édition de l’année. Ils rejoignent les Fabrizio Calvi, Philippe Pujol, Olivier Weber, Eléona UHL ou autres Gérard A. Jaeger qui nous en font voir de toutes les couleurs depuis quelques années déjà. La confiance de ces auteurs talentueux nous honore.